Cour d'appel de Liège - Dix mois requis contre la harceleuse de Robert Collignon

24/04/13 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien ministre-président de la Région wallonne Robert Collignon a comparu mercredi devant la cour d'appel de Liège en qualité de partie civile dans le dossier d'une septuagénaire amaytoise qui répond de faits de harcèlement et d'insultes contre lui et sa famille. Le parquet général a requis une peine de 10 mois de prison contre la prévenue qui avait notamment envoyé des lettres maculées d'excréments chez Robert Collignon.

Cour d'appel de Liège - Dix mois requis contre la harceleuse de Robert Collignon

Les faits s'étaient déroulés entre juillet et octobre 2006, en pleine campagne électorale, alors que Robert Collignon était encore le bourgmestre de la ville d'Amay. L'ex-ministre-président wallon et les autres membres de sa famille avaient été la cible de la prévenue. Robert Collignon et son épouse, ainsi que Christine et Christophe, leurs enfants également impliqués sur la scène politique, avaient reçu des centaines de lettres de diffamation agrémentées des excréments de la prévenue. Celle-ci avait également collé des affiches sur des fenêtres et dans des boîtes aux lettres ou encore fabriqué de faux avis mortuaires. En première instance, devant le tribunal correctionnel de Huy, la dame avait été acquittée car le juge avait considéré que le comportement de la prévenue relevait d'une certaine liberté d'expression, alors que ses cibles étaient impliquées dans une campagne électorale. Le parquet général a cependant contesté cette analyse, estimant qu'il s'agissait de faits survenus dans le cadre de la vie privée, et a requis une peine de 10 mois de prison ferme. Robert Collignon était présent personnellement devant la cour d'appel pour défendre ses intérêts, en compagnie de ses conseils. La prévenue a par contre fait défaut. L'arrêt sera prononcé le 22 mai. (Belga)

Nos partenaires