Coup de pouce du gouvernement bruxellois dans la lutte contre les immeubles inoccupés

12/09/13 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois a donné jeudi un coup de pouce financier supplémentaire aux communes pour les aider à lutter contre les logements inoccupés dans une capitale qui tend à en manquer.

L'aide sera accordée à celles qui souhaitent recourir au droit de gestion publique. Celui-ci permet à tout opérateur immobilier public (régional ou local) de prendre en gestion un immeuble inoccupé à la place du propriétaire, en vue de le mettre en location à un loyer plafonné et au profit de personnes à bas revenu... Cette décision s'inscrit dans le cadre des outils développés par la Région bruxelloise pour lutter contre les logements inoccupés, un volet de l'action que mène le secrétaire d'Etat en charge du Logement Christos Doulkeridis, depuis le début de la législature et qu'il juge prioritaire. A côté de la mise en place voici un an d'une cellule chargée de dénicher les logements vides sur l'ensemble du territoire de la Région qui a permis la remise sur le marché locatif de 150 logements, d'autres outils existent au niveau communal pour permettre le retour sur le marché de logements inoccupés. C'est le cas notamment du droit de gestion publique qui existe en Région bruxelloise depuis une dizaine d'années mais peine encore à se généraliser en raison, notamment, de l'obstacle financier de la la rénovation. Pour encourager la mise en oeuvre de ce dispositif, la Région bruxelloise peut octroyer des prêts sans intérêt aux opérateurs immobiliers publics. Dans ce contexte, le gouvernement bruxellois a décidé de relever la part des travaux finançables par un emprunt à taux zéro: la quotité empruntable auprès de la Région passe ainsi de 50 à 70 % et de 80 à 90% dans les communes se trouvant en zone de Développement Renforcé du Logement et de la Rénovation. Le prêt pourra donc désormais s'élever à 35.000 ou 45.000 euros par logement. Le délai de remboursement des prêts accordés aux opérateurs publics par la Région a également été adapté pour rendre le dispositif plus accessible. (Belga)

Nos partenaires