Corruption présumée du Premier ministre pakistanais: un enquêteur retrouvé mort

18/01/13 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Le Vif

(Belga) Un des agents chargés d'enquêter sur une affaire de corruption présumée du Premier ministre pakistanais Raja Ashraf a été retrouvé mort vendredi à Islamabad, selon la police qui évoque un possible suicide.

Kamran Faisal faisait partie de l'équipe de l'Office gouvernemental anti-corruption (NAB) devant déterminer si M. Ashraf et 15 autres personnes ont touché des pots de vin dans le cadre de contrats illégaux d'approvisionnement en électricité signés par le gouvernement. Il a été retrouvé "mort dans sa chambre" de la résidence gouvernementale où il habitait avec plusieurs de ses collègues du NAB, a déclaré à l'AFP un responsable de l'Office anti-corruption, ajoutant: "On soupçonne un suicide. La police a emmené le corps, et une autopsie est en cours". "Il faisait partie des enquêteurs qui travaillent sur l'affaire concernant le Premier ministre", a-t-il poursuivi, sans plus de détails. Le chef de la police d'Islamabad, Bani Amin, a confirmé à l'AFP que l'agent avait été retrouvé mort. "Nous enquêtons sur plusieurs pistes", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il attendait de voir le résultat de l'autopsie. Mardi dernier dernier, la Cour suprême avait jeté un pavé dans la mare en demandant l'arrestation des 16 accusés, y compris M. Ashraf, montrant son impatience face au peu de progrès effectués selon elle par le NAB dans l'affaire des contrats énergétiques. Vendredi, la Cour suprême, plus haute juridiction du pays, a finalement donné un bref répit à M. Ashraf et aux autres accusés en reportant au 23 janvier l'étude de l'affaire, après que le NAB lui a indiqué que le dossier contre eux n'était pas encore assez étayé pour justifier leur arrestation. (VIM)

Nos partenaires