Corée du Sud - Système de surveillance sur les ponts de Séoul pour empêcher les suicides

10/01/13 à 13:17 - Mise à jour à 13:17

Source: Le Vif

(Belga) Les ponts de Séoul seront peu à peu équipés de systèmes de surveillance sophistiqués censés empêcher les gens de sauter, dans une Corée du Sud qui affiche le taux de suicide le plus élevé des pays riches.

Corée du Sud - Système de surveillance sur les ponts de Séoul pour empêcher les suicides

Les autorités de la ville ont annoncé jeudi l'installation, sur deux ponts de la ville, d'un système de surveillance par caméra en circuit fermé (CCTV) programmé pour détecter les mouvements d'une personne s'apprêtant à sauter. En cas d'alerte, une alarme se déclenche, provoquant l'envoi sur les lieux d'une équipe médicale et d'aide psychologique dans un délai de trois minutes. "Nous étendrons le dispositif sur les ponts enjambant le fleuve Han si les tests conduits jusqu'en mars se révèlent positifs", a déclaré un responsable de la municipalité en charge du projet. Un des deux ponts retenus pour la période d'essai est le Mapo, un endroit choisi par 90% des 196 personnes qui se sont tuées en sautant d'un pont à Séoul en 2012. En septembre dernier, la municipalité avait installé des panneaux sur ce lieu, portant des messages tels que "La plus belle partie de votre vie est à venir" ou encore "Les soucis ne sont pas importants". La Corée du Sud affiche le taux de suicide le plus élevé des pays de l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), avec 33,5 personnes pour 100.000 décidant d'en finir avec la vie, selon les chiffres de 2010. Le pays se situe loin devant la Hongrie (23,3) et le Japon (21,2), 2e et 3e respectivement dans ce classement. La pression scolaire et professionnelle, un développement économique à marche forcée et la disparition du modèle familial traditionnel sont évoqués pour expliquer le taux de suicide record. S'y ajoute la réticence à demander de l'aide, dans une société qui prône le stoïcisme. (KIM JAE-HWAN)

Nos partenaires