Coopération entre les polices belge et néerlandaise, pour les voitures volées notamment

17/01/14 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Le Vif

(Belga) La police belge peut désormais faire appel aux officiers de liaison de la police néerlandaise à l'étranger et vice-versa, a-t-on appris vendredi matin dans un communiqué commun du Secrétariat général du Benelux et des police belge et néerlandaise. En outre, la Belgique et les Pays-Bas échangeront dorénavant des listes de véhicules et plaques d'immatriculation volés, pour l'utilisation des caméras d'identification de plaques d'immatriculation (ANPR).

La Belgique et les Pays-Bas étudiaient déjà depuis longtemps les moyens de faire fonctionner plus efficacement et de mieux coordonner leur réseau d'officiers de liaison, soit les policiers belges et néerlandais stationnés à l'étranger, explique-t-on dans le communiqué. Un accord de coopération entre les polices belge et néerlandaise a déjà été signé en 2011 par les ministres compétents. Après une période d'essai et quelques résultats marquants, notamment dans le cadre d'une enquête pour meurtre ou de dossiers liés à la drogue, la commissaire générale belge Catherine De Bolle et le chef de corps néerlandais Gerard Bouman sont parvenus à un accord de répartition du travail, qui a été signé jeudi au Secrétariat général Benelux. Les services de police belges pourront donc désormais faire appel également à un collègue néerlandais dans les pays où la police belge n'a pas elle-même un officier de liaison, et vice-versa. Un accord a également été conclu en matière d'échange de listes de véhicules et de plaques d'immatriculation volés, en vue de l'utilisation de caméras d'identification des plaques d'immatriculation. "La signature de l'accord s'inscrit dans le cadre d'une coopération grandissante entre les pays du Benelux. La nécessité de telles initiatives communes se fait certainement sentir avec acuité dans les régions frontalières. La signature de l'accord de coopération entre la Belgique et les Pays-Bas est donc une étape logique dans la lutte contre la criminalité internationale", souligne le communiqué. (Belga)

Nos partenaires