Convocations: M. Wathelet s'étonne de la sélectivité de M. Bourgeois

12/09/12 à 01:00 - Mise à jour à 01:00

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat aux Réformes institutionelles, Melchior Wathelet, s'est étonné mardi de la sélectivité dont a fait preuve selon lui le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois, en envoyant de manière précoce des convocations électorales pour le scrutin du 14 octobre - en néerlandais uniquement - aux habitants des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

Convocations: M. Wathelet s'étonne de la sélectivité de M. Bourgeois

"M. Bourgeois n'a qu'à envoyer les convocations lui-même dans toutes les communes" de Flandre - et non pas seulement dans les six à facilités qui entourent Bruxelles -, a affirmé M. Wathelet (cdH) lors d'un débat électoral organisé par son parti à Wezembeek-Oppem, l'une des six communes en question. Il s'est étonné du recours par M. Bourgeois (N-VA) à une "nouvelle notion en droit": l'envoi des convocations "en se substituant par avance au pouvoir communal défaillant". M. Bourgeois a pour sa part défendu mardi l'envoi précoce des convocations électorales aux habitants des communes à facilités de la périphérie bruxelloise. Se référant au décret organisant les élections locales et provinciales en Flandre, il a nié avoir fauté en ordonnant au gouverneur du Brabant flamand, Lode De Witte, d'envoyer les convocations avant que les communes ne le fassent. Lors de précédents scrutins, plusieurs bourgmestres francophones des six communes avaient envoyé les convocations en français aux électeurs francophones, ce qui a constitué un motif pour que le gouvernement flamand refuse de les nommer. (NICOLAS MAETERLINCK)

Nos partenaires