Contrat de gestion de la STIB: l'opposition évoque un arrière-goût de trop peu

27/03/13 à 19:24 - Mise à jour à 19:24

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau contrat de gestion de la STIB vient tard et ne relèvera pas le défi de la mobilité, ont estimé mercredi les principales formations de l'opposition au parlement bruxellois, lors d'échanges au sujet de ce document récemment adopté.

Contrat de gestion de la STIB: l'opposition évoque un arrière-goût de trop peu

Viviane Teitelbaum (MR) a jugé que le retard de plus d'un an du contrat n'avait pas été mis à profit pour adopter un "plan stratégique fort et ambitieux". La députée libérale a déploré le long délai d'attente avant de voir l'extension du métro se concrétiser. La faute en incombe, selon elle, au gouvernement Picqué. Comme elle, Béatrice Fraiteur (FDF) a regretté la durée de la période de gestation du contrat de gestion. Sa collègue de groupe, Cécile Jodogne, s'est interrogée sur sa solidité financière. On y table sur une diminution du taux de couverture des dépenses d'exploitation par la STIB et une sollicitation du fédéral pour 25% des investissements. Jef Van Damme (sp.a) a estimé qu'il eut fallu davantage mettre le paquet sur l'amélioration de la vitesse commerciale du réseau de surface qui produit selon lui des résultats visibles plus rapides, et plus étendus. On a aussi manqué de courage politique en renonçant à renforcer les sites propres des lignes de bus pour ne pas supprimer des zones de stationnement, a-t-il dit. Dans la majorité, Céline Delforge (Ecolo) a applaudi le choix de récompenser les gains de vitesse commerciale d'une hausse de l'offre de transport. Faisant allusion au projet de métro, elle a critiqué le fait que les plus gros investissements envisagés "font le choix de l'enterrement". Pour Hervé Doyen (cdH), il n'y avait pas moyen faire sensiblement mieux que ce qui est sur la table. Le député-bourgmestre de Jette s'est demandé si certaines communes étaient de bons partenaires pour améliorer la mobilité. Il a ainsi fait ouvertement allusion à la pétition contre la ligne de tram 71 à Ixelles lancée par la future bourgmestre MR Dominique Dufourny. (PVO)

Nos partenaires