Conservation de la Nature - Des progrès mais encore du travail, selon Carlo Di Antonio

10/09/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Le Vif

(Belga) La loi sur la Conservation de la Nature est née en 1973. Après 40 ans, des progrès sont constatés mais l'état de la biodiversité reste préoccupant. Selon le ministre wallon de la Nature Carlo Di Antonio, la loi a permis d'enrayer la perte de diversité mais la poursuite des actions est essentielles.

Conservation de la Nature - Des progrès mais encore du travail, selon Carlo Di Antonio

Protéger les espèces, les milieux naturels, les forêts et l'espace rural, assurer la biodiversité et soutenir les associations de défense de la nature: tels sont les principaux axes de cette loi dont l'objectif majeur est la lutte contre l'érosion de la biodiversité. Pour Carlo Di Antonio (cdH), présent mardi sur le site des Marais d'Harchies en Hainaut pour célébrer le 40e anniversaire de la loi, si la situation reste critique pour certaines espèces et habitats, les mesures prises, comme l'interdiction de détruire ou de protéger des espèces animales en danger, augmenter les aires dédiées à la nature, ont permis d'inverser la tendance depuis les années '70. La création de réserves naturelles a accru les aires dédiées à la nature. Quelque 7.600 hectares de sites de réserves ont pu être préservés entre 2009 et 2013. Depuis 2001, par ailleurs, 240 sites wallons sont en zone "Natura 2000". Les Parcs naturels sont, depuis plus de 30 ans, des moteurs de préservation de notre environnement. "L'avenir est dans la poursuite des actions et dans l'intégration de la dimension nature dans chacune de nos actions", a conclu Carlo Di Antonio. (Belga)

Nos partenaires