Conseil communal de Namur - Les comités de quartier dénoncent les nuisances sonores lors des événements nocturnes

22/05/14 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs riverains des principaux comités de quartier de Namur se sont rassemblés jeudi à l'entrée du conseil communal afin de distribuer des affiches "Stop aux décibels" pour s'opposer aux nuisances sonores générées par les événements nocturnes dans la capitale wallonne. Ils reprochent au bourgmestre, Maxime Prévot, son "inertie" sur cette problématique.

La goutte qui avait fait déborder dernièrement le vase était un événement techno organisé le 10 mai à la Citadelle avec "ses basses insoutenables jusqu'à plus de 3h00 du matin". "Il suffisait de téléphoner à la police pour se rendre compte de l'ampleur du désarroi, du manque de moyens, de l'incapacité à agir de la part de ceux qui doivent faire respecter la tranquillité publique", indiquent les comités. "Avec Namur-les-Bains qui arrive (au Grognon du 26 juillet au 16 août 2014, NDLR), nous ne sommes pas rassurés", confie Pierre Francis, porte-parole du comité de quartier autour de la rue de Dave (Jambes). En 2013, plusieurs concerts avaient ainsi été annulés à Namur-les-Bains. Le 31 janvier dernier, la Ville a signé une convention relative à la vie nocturne en présence de l'Assemblée générale des étudiants et du secteur Horeca. "Cela ne concernait que l'Horeca. Nous voulons agir sur tout ce qui provoque des nuisances sonores: les concerts, spectacles, festivals et les night-shops avec leur consommation d'alcool dans les espaces publics", ajoute Pierre Francis. Les comités de quartier annoncent des actions jusqu'à ce que le bourgmestre apporte des réponses concrètes pour que Namur soit certes une ville animée, mais pas "une discothèque à ciel ouvert". (Belga)

Nos partenaires