Conseil communal d'Andenne - Eerdekens refuse le retrait du règlement "mendicité", jugé "illégal" par le fédéral

26/02/14 à 02:05 - Mise à jour à 02:05

Source: Le Vif

(Belga) Le bourgmestre socialiste d'Andenne, Claude Eerdekens, a refusé mardi soir le retrait du règlement "mendicité" jugé "illégal" par la ministre fédérale de l'Intérieur, Joëlle Milquet (cdH), interpellée à la mi-février par le député Georges Gilkinet (Ecolo). L'opposition Ecolo a proposé le retrait de ce règlement adopté en janvier, interdisant aux SDF de mendier à certains endroits durant certaines heures et autorisant la saisie de l'argent récolté par les mendiants "s'ils se montrent menaçants ou tentent d'extorquer des fonds".

Conseil communal d'Andenne - Eerdekens refuse le retrait du règlement "mendicité", jugé "illégal" par le fédéral

"La mendicité n'est plus un délit depuis 1993. La saisie pratiquée sur des sans-abri n'est possible que lorsqu'il y a un risque pour la sécurité des personnes physiques: la saisie concerne en l'occurrence des armes, et non quelques euros. Enfin, ce texte cible la mendicité 'agressive', soit une attitude fondée sur un jugement, non sur des faits", a indiqué Cécile Cornet, conseillère communale Ecolo, faisant état de la "contrainte à la dignité des personnes" estimée par la Ligue des Droits de l'Homme. Selon Claude Eerdekens, la ministre Milquet "n'est pas un oracle juridique": "D'autres villes ont adopté un règlement similaire. Nous n'avons pas interdit la mendicité, nous l'avons réglementée, comme il l'est permis lorsqu'elle est susceptible de mettre en danger la population. C'est au CPAS, et à lui seul, d'assurer le minimum vital et les moyens d'existence corrects à l'égard des SDF". Le bourgmestre indique vouloir éviter les bandes organisées de mendiants. (Belga)

Nos partenaires