Congrès électoral des FDF - "Le PS et le MR sont adeptes de l'idéologie de l'impuissance"

09/02/14 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Le Vif

(Belga) Plus préoccupés de satisfaire les exigences nationalistes de la Flandre, le PS et le MR sont adeptes de l'idéologie de l'impuissance. Ils ont accepté une réforme de l'Etat anti-sociale qui, contribue à faire porter par d'autres niveaux de pouvoir la charge des problèmes que le niveau fédéral n'a pas traités, a affirmé dimanche le président des FDF, Olivier Maingain, clôturant le congrès de son parti.

Congrès électoral des FDF - "Le PS et le MR sont adeptes de l'idéologie de l'impuissance"

Plus de 500 militants ont pris part à ce premier grand rassemblement pré-électoral des Fédéralistes démocrates francophones consacré pour une large part aux 86 propositions du projet de programme électoral du parti dans le domaine socio-économique présentées jeudi dernier. Comme pour les autres autres volets du programme, ces propositions sont encore soumises au débat interne jusqu'au conseil général du parti programmé en mars. "Plus préoccupés de satisfaire aux exigences nationalistes de la Flandre en scindant BHV, en régionalisant des pans entiers de la sécurité sociale, et en portant atteinte à la solidarité interpersonnelle, le gouvernement Di Rupo a donné tous les arguments à la N-VA pour s'imposer au nord du pays. Il ne s'est pas attaqué aux défis sociaux et économiques, surfant sur la vague de l'illusion et de l'éphémère", a affirmé M. Maingain, à la fin du congrès. Il a reproché au gouvernement fédéral d'avoir trompé l'électeur en escomptant une économie budgétaire de 800 millions d'euros via des mesures d'exclusion du chômage et en faisant croire que les 15 millions d'euros affectés à tous les CPAS du pays suffiront pour compenser la charge que cette mesure va leur coûter dans le cadre du Revenu minimum d'Insertion. De leur côté, les FDF mettent en avant des priorités socio-économiques basées sur une justice fiscale qui favorise les revenus du travail et la croissance, et vise à préserver une haute protection sociale sans promettre de "raser gratis", a encore dit M. Maingain. (Belga)

Nos partenaires