Congrès antisémite - Le conseil d'Etat confirme l'interdiction du bourgmestre d'Anderlecht

04/05/14 à 20:35 - Mise à jour à 20:35

Source: Le Vif

(Belga) Le conseil d'Etat a confirmé dimanche soir l'arrêté d'interdiction du "Congrès européen de la dissidence", prévu plus tôt dans l'après-midi dans une salle de la chaussée de Mons à Anderlecht, a indiqué le bourgmestre de la commune Eric Tomas (PS).

Le bourgmestre d'Anderlecht a pris, dimanche matin, un arrêté visant à interdire la tenue du "Congrès européen de la dissidence". En réaction, Me Sébastien Courtoy, l'avocat du député Laurent Louis, a introduit en urgence un recours devant le Conseil d'Etat. "L'avis du Conseil d'Etat déboute les plaignants et donne raison à la commune", confirme Eric Tomas. "Je me réjouis de cette décision, car elle renforce notre prise de position. Je pense que cette décision fera jurisprudence." Plusieurs personnalités françaises connues pour leur antisémitisme étaient annoncées à cet événement organisé par une librairie uccloise et le parti du député Laurent Louis. Alain Soral, Hervé Ryssen, Kemi Seba ou encore l'humoriste Dieudonné étaient ainsi attendus. Certains d'entre eux ont déjà fait l'objet de condamnations judiciaires en France. Environ 500 personnes, selon la dernière estimation de la police, se sont rassemblées devant le lieu du congrès dimanche dès 13 heures. Peu après 15 heures, la police a commencé à disperser le rassemblement en se servant de deux autopompes. Il n'y a pas eu d'interpellation. Une ambulance a été mobilisée pour prendre en charge une personne touchée au visage par un jet d'eau. (Belga)

Nos partenaires