Conflit en Syrie - Ryad rejette une participation de l'Iran à Genève II

20/01/14 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Le Vif

(Belga) L'Arabie saoudite a rejeté lundi la participation de l'Iran à la conférence de Genève II sur la Syrie qui doit s'ouvrir mercredi, du moment qu'il n'a pas accepté l'instauration d'un gouvernement de transition à Damas.

"Toute invitation à la conférence de Genève doit être liée à l'acceptation (...) d'un gouvernement de transition" en Syrie, a déclaré un porte-parole officiel à Ryad. "N'ayant pas adopté publiquement une telle position, l'Iran se trouve disqualifié pour participer à la conférence", a-t-il ajouté. Le porte-parole a souligné que l'Iran était d'autant plus "disqualifié" pour participer à cette conférence qu'"il a des forces militaires combattant aux côtés de celles du régime" syrien. L'Arabie saoudite figure quant à elle parmi les plus plus importants soutiens de la rébellion. L'Iran, principal allié du régime de Damas, a annoncé lundi sa participation à la conférence dite de Genève II, destinée à trouver une solution politique au conflit syrien. Il a refusé en même temps la condition préalable d'accepter la création d'un gouvernement de transition. Téhéran s'est engagé à jouer "un rôle positif et constructif" pour mettre fin au conflit syrien, a affirmé dimanche M. Ban en annonçant son invitation à Téhéran. Mais Washington, Paris et Londres ont martelé lundi que, pour pouvoir participer à Genève II, Téhéran devait accepter le communiqué adopté à Genève le 30 juin 2012 appelant à un gouvernement de transition en Syrie. Pour la Russie, autre allié de Damas, l'absence de l'Iran à la conférence serait une "erreur impardonnable". L'opposition syrienne a menacé de se retirer de la conférence si l'invitation à l'Iran était maintenue. Quelque 130.000 personnes sont mortes depuis l'entame du conflit syrien en mars 2011. (Belga)

Nos partenaires