Conflit en Syrie - Le groupe international des "Anciens" dirigeants désapprouve une solution militaire

04/09/13 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe international des "Anciens" (Elders) dirigeants, dirigé par l'ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, s'est prononcé mercredi contre une intervention militaire en Syrie, au moment où Washington envisage des frappes contre le régime syrien, accusé d'attaques chimiques contre la population.

Conflit en Syrie - Le groupe international des "Anciens" dirigeants désapprouve une solution militaire

"Il n'y a pas de solution militaire à ce conflit", déclare dans un communiqué le groupe, fondé en 2007 par Nelson Mandela. "Tous les efforts doivent être faits pour empêcher de futurs bains de sang et pour dynamiser un processus politique afin de mettre un terme au conflit qui a dévasté et brutalisé la Syrie", poursuit le texte. Les "Anciens", dont font partie les anciens présidents américains Jimmy Carter et irlandais Mary Robinson, ainsi que l'archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, condamnent l'attaque chimique "inhumaine et criminelle" du 21 août dans la banlieue de Damas. "Les responsables devront en rendre compte, individuellement et collectivement", poursuit le texte. Mais les "Anciens" demandent aux dirigeants mondiaux d'attendre les conclusions du rapport des experts des Nations unies et les "délibérations du Conseil de sécurité", avant de mener toute action. "Le Conseil de sécurité a une responsabilité morale pour s'entendre, afin de mettre le bien-être du peuple syrien en tête de ses décisions, pour en finir avec la violence et trouver une solution pacifique basée sur un processus politique inclusif", affirment les "Anciens". Plus de 100.000 Syriens ont été tués, et plus de deux millions ont fui le pays depuis le début du conflit en 2011. Le président américain Barack Obama tente d'obtenir l'appui le plus large possible aux Etats-Unis et à l'étranger pour une intervention militaire en Syrie. Damas assure qu'elle ne cèderait pas "même s'il y a une troisième guerre mondiale". (Belga)

Nos partenaires