Conflit en Syrie - L'accès humanitaire "extrêmement difficile", regrette Ban

24/03/14 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Vif

(Belga) L'accès des organisations humanitaires à la population syrienne qui a besoin de secours "reste extrêmement difficile", regrette le secrétaire général de l'ONU dans un rapport remis lundi au Conseil de sécurité.

Conflit en Syrie - L'accès humanitaire "extrêmement difficile", regrette Ban

M. Ban exhorte le gouvernement syrien et l'opposition à prendre une série de mesures pour faciliter la livraison des secours, notamment des médicaments, aux 9,3 millions de Syriens qui ont besoin d'aide humanitaire. "L'aide qui parvient à la population reste bien trop faible pour couvrir ses besoins fondamentaux", ajoute le texte qui doit être examiné vendredi par le Conseil. M. Ban y "condamne fermement les bombardements intensifs (de l'armée syrienne) sur des quartiers résidentiels, de même que les actes de terreur perpétrés en Syrie par des groupes extrémistes qui tentent d'imposer des idéologies radicales dans certaines parties du pays". Ce rapport fait suite à la résolution 2139 adoptée à l'unanimité par le Conseil le 22 février dernier, qui demandait notamment la levée des sièges de plusieurs villes syriennes et la fin des largages de "barils explosifs" sur les civils par l'armée de l'air syrienne. La résolution, que la Russie avait finalement adoptée après d'âpres négociations, ne prévoit pas de sanctions automatiques en cas de non respect de ses dispositions. Elle laisse ouverte la possibilité pour le Conseil d'agir ultérieurement contre les récalcitrants, sur la base du rapport de M. Ban, mais il faudra alors une nouvelle décision du Conseil. Des diplomates du Conseil s'attendent dans ce cas à ce que la Russie bloque toute sanction contre son allié syrien, comme elle l'a déjà fait à trois reprises depuis le début de la crise syrienne en mars 2011. (Belga)

Nos partenaires