Conflit en Syrie - "Convergence" croissante sur la responsabilité d'Assad entre Européens

06/09/13 à 08:57 - Mise à jour à 08:57

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres européens de la Défense ont constaté une convergence croissante de leurs positions sur la Syrie, aucun d'entre eux n'ayant remis en question que le régime du président Bachar al-Assad est coupable de l'attaque à l'arme chimique commise le 21 août dans la banlieue de Damas et qui a fait des centaines de morts, a-t-on indiqué vendredi de source diplomatique.

Conflit en Syrie - "Convergence" croissante sur la responsabilité d'Assad entre Européens

"C'est une évolution", a souligné cette source interrogée par l'agence BELGA en marge d'une réunion informelle des ministres européens de la Défense à Vilnius, quelques heures après un dîner qui les a rassemblés jeudi soir. Même les pays nordiques - traditionnellement plus prudents et dont deux sont neutres (la Suède et la Finlande) - sont arrivés à cette conclusion, défendue par les pays disposant de services de renseignement capables de vérifier l'usage d'armes chimiques, a-t-on ajouté de même source. Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE vont se réunir à leur tour vendredi et samedi à Vilnius pour tenter de trouver une position commune sur la Syrie, alors que les Etats-Unis et la France penchent toujours en faveur d'une éventuelle intervention militaire, qui viserait à dissuader le régime syrien d'utiliser à nouveau des armes chimiques. Deux membres permanents du Conseil de sécurité, en principe seul habilité à autoriser l'usage de la force, la Chine et la Russie, le principal allié de Damas, s'opposent quant à elles toujours à l'option militaire américaine. (Belga)

Nos partenaires