Conflit à Gaza - La violence a repris, faisant de nombreux mort dans les deux camps

28/07/14 à 21:56 - Mise à jour à 21:56

Source: Le Vif

(Belga) Le conflit entre Israël et le Hamas a connu une dramatique escalade lundi après la mort d'enfants palestiniens et des attaques meurtrières contre l'armée israélienne, suivies d'incessants bombardements à Gaza annihilant tout espoir de trêve à l'occasion de la fin du ramadan.

Le président américain Barak Obama avait déjà réclamé une trêve "immédiate et sans conditions" au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Mais ce dernier a au contraire promis lundi "une longue campagne" contre le mouvement islamiste palestinien Hamas dont Israël entend annihiler la puissance de feu. De fait, dans le secteur de la ville de Gaza, les bombardements étaient intensifs lundi soir. Selon un premier bilan des secours locaux à 22H00 (19H00 GMT), ils ont tué dix Palestiniens, dont trois enfants, dans tout le territoire. A Gaza, huit autres enfants ainsi que deux adultes sont morts dans le camp de réfugiés de Chati, les deux parties se renvoyant la responsabilité de cet énième drame sanglant d'une guerre déclenchée le 8 juillet. Selon des témoins, des chasseurs F-16 israéliens ont lancé 5 missiles sur un groupe d'enfants. L'armée israélienne, elle, pointe du doigt des tirs de roquettes ratés par le camp adverse, tout comme pour une explosion survenue, sans faire de victime, dans l'enceinte de l'hôpital Chifa à Gaza, qui faisait jusqu'à présent figure de rare sanctuaire. Un autre enfant, âgé de quatre ans, avait péri à la mi-journée dans un tir de char à Jabaliya (nord). Mais Israël a aussi enregistré de lourdes pertes. Quatre de ses soldats ont été tués par un tir de mortier le long de la frontière avec l'enclave palestinienne, selon l'armée. Les médias israéliens avaient d'abord fait état de victimes civiles. Cette attaque a été revendiquée par le Hamas. Un cinquième militaire est tombé au combat à Gaza. En trois semaines, selon les secours locaux, l'offensive israélienne a fait quelque 1.050 morts palestiniens -- pour plus des trois-quarts des civils, selon l'ONU -- et quelque 6.200 blessés dans la bande de Gaza, où les destructions sont considérables. Côté israélien, 48 soldats et trois civils ont été tués. (Belga)

Nos partenaires