Conflit à Gaza - La FIDH dénonce le "déséquilibre flagrant" de la position européenne

28/07/14 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Le Vif

(Belga) La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a dénoncé lundi le "déséquilibre flagrant" de la position européenne sur le conflit à Gaza, qu'elle juge biaisée en faveur d'Israël.

"Alors que l'UE condamne et qualifie les crimes commis par le Hamas et les groupes militants dans la bande de Gaza, elle s'abstient de qualifier les crimes commis par l'armée israélienne, dont l'intervention en violation flagrante du droit international humanitaire remet en question jusqu'au rôle de ces obligations internationales", selon un communiqué signé par Karim Lahidji, le président de la FIDH. Dans leurs conclusions adoptées la semaine dernier, les ministres européens des affaires étrangères condamnent en effet "les tirs aveugles de roquettes sur Israël par le Hamas et les groupes militants dans la bande de Gaza", qualifiées d'"actes criminels et injustifiables". S'ils soulignent, dans le même temps, "que l'opération militaire israélienne doit être proportionnée et en conformité avec le droit international humanitaire", ils se gardent de qualifier "la nature des crimes qui se déroulent devant nos yeux", déplore la FIDH. La Fédération critique aussi l'impunité des responsables d'infractions aux droit international humanitaire, identique à celle qui a caractérisé les précédentes explosions de violence à Gaza. "Pas un mot dans les conclusions du Conseil ne se réfère aux droits des victimes à la justice et de la responsabilité", pointe le communiqué. La FIDH avance plusieurs revendications à l'égard de la communauté internationale et des parties au conflit, notamment que celles-ci ratifient les statuts de la Cour pénale internationale et qu'Israël garantisse un accès sans entrave à la commission d'enquête mandatée par le conseil des droits de l'homme de l'ONU. (Belga)

Nos partenaires