Conflit à Gaza - Efforts égyptiens pour une trêve de 3 jours à partir de mardi

04/08/14 à 21:09 - Mise à jour à 21:09

Source: Le Vif

(Belga) L'Egypte tente de faire accepter une trêve de 72 heures à Gaza qui commencerait mardi, a annoncé lundi un responsable palestinien quelques heures après que le Hamas a critiqué le refus israélien d'envoyer une délégation au Caire.

Une délégation palestinienne, composée notamment de responsables du Hamas et de l'Autorité palestinienne que dirige Mahmoud Abbas, est tombée d'accord dimanche sur un ensemble de demandes pour une trêve avec Israël, parmi lesquelles la levée du blocus imposé à Gaza depuis 2006. "L'Egypte dirige des efforts internationaux pour une trêve humanitaire de 72 heures et un cessez-le-feu bilatéral à partir de 08H00 (05H00 GMT) demain (mardi)", a déclaré lundi au Caire un membre de la délégation, ajoutant que toutes les factions palestiniennes avaient accepté cette proposition. "Peut-être annoncerons-nous un cessez-le-feu dans les prochaines heures", a pour sa part déclaré à une radio palestinienne un autre membre de la délégation, Ziad El-Nakhale, qui représente le Jihad islamique. L'Egypte, médiateur habituel dans les conflits qui opposent le Hamas à Israël, avait proposé dès les premiers jours de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza un cessez-le-feu accepté par Israël mais rejeté par le mouvement palestinien qui contrôle cette enclave. Le Caire a invité la semaine dernière des délégations israélienne et palestinienne pour des négociations en vue d'une trêve. Mais Israël a refusé d'envoyer une délégation après avoir fait porter au Hamas la responsabilité de l'échec d'un cessez-le-feu vendredi. Un refus qui, pour le Hamas, n'est qu'une façon de ne pas avoir à répondre de ses actes à Gaza. Israël a observé lundi une trêve unilatérale de sept heures, entre 10H00 et 17H00 locales (07H00 et 14H00 GMT) dans la majeure partie de la bande de Gaza après l'indignation internationale suscitée notamment par une nouvelle frappe sur une école de l'ONU dimanche. (Belga)

Nos partenaires