Conférence sur l'emploi des jeunes - La Belgique remettra en décembre son plan de mise en oeuvre de la "garantie jeunesse"

12/11/13 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique remettra dans le courant du mois de décembre son plan d'action visant à mettre en oeuvre la "garantie pour la jeunesse", une mesure décidée pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe, a indiqué le Premier ministre, Elio Di Rupo, à l'agence Belga, en marge de la deuxième conférence européenne sur l'emploi des jeunes qui se tient mardi à Paris.

Ces derniers mois, l'Union européenne a débloqué d'importants budgets et lancé une série d'initiatives pour lutter contre le chômage des jeunes, qui concerne près de 6 millions de personnes dans l'UE, soit un jeune sur quatre. L'une des mesures-phare est la "garantie pour la jeunesse", qui vise à proposer, dans les quatre mois, à chaque jeune au chômage ou à la sortie de ses études, une offre d'emploi, de stage ou de formation. Pour pouvoir bénéficier des deniers européens, chaque Etat-membre doit remettre pour la fin d'année son plan d'action national de mise en oeuvre de cette garantie. Des aides financières sont prévues pour les régions européennes dont le taux de chômage des jeunes dépasserait la barre des 25%. Le plan belge fait encore l'objet de discussions entre les Régions et le fédéral mais il sera remis "dans le courant du mois de décembre", selon M. Di Rupo. Ce plan, qui reprendra l'ensemble des mesures des services publics de l'emploi des trois Régions, a notamment pour objectif d'améliorer l'accompagnement personnalisé des jeunes en ciblant mieux leurs capacités et leurs talents dès le début du parcours d'accompagnement. Dans ce cadre, la Belgique bénéficiera d'une manne de 120 millions d'euros sur deux ans pour combattre le chômage des jeunes dans la Région de Bruxelles-Capitale et dans les provinces de Hainaut et de Liège. "Il faut rendre hommage au travail remarquable réalisé par le Forem, le VDAB et Actiris. Cela permettra de renforcer encore leur action", s'est félicité M. Di Rupo. Le Premier ministre a encore rappelé l'aide exceptionnelle de deux fois 66,5 millions d'euros obtenue pour le Limbourg, touché par la fermeture de Ford Genk, et pour la Wallonie, et singulièrement la province de Liège, touchée par les fermetures chez ArcelorMittal. Cette aide s'inscrit dans le cadre financier pluriannuel 2014-2020 de l'UE. (Belga)

Nos partenaires