Condamnations de manifestants au Burundi: Didier Reynders fait part de sa préoccupation

25/03/14 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Le Vif

(Belga) Une vingtaine de militants du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD), ont été condamnés à perpétuité à la suite de violences qui ont émaillé une manifestation de leur parti le 8 mars dernier à Bujumbura, une sentence qui a appelé mardi une réaction du ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, particulièrement préoccupé par l'évolution de la situation au Burundi.

Condamnations de manifestants au Burundi: Didier Reynders fait part de sa préoccupation

Ce dernier a appris la condamnation à perpétuité de 22 militants du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD), à la suite des violences qui ont entaché la manifestation de leur parti le samedi 8 mars à Bujumbura. Vingt-sept autres militants ont été condamnés à des peines allant de deux à dix ans de prison. Dans un communiqué, le ministre se dit "particulièrement préoccupé par une apparente montée des tensions et la réduction de la liberté d'expression et d'association" dans ce pays d'Afrique. Il espère que les personnes condamnées "auront l'occasion de faire appel de ce jugement si elles le souhaitent et bénéficier d'un procès équitable, transparent et respectueux des droits de la défense". Dans la lignée de l'appel au dialogue et à la cohésion nationale lancé par la Haute Représentante de l'Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, le ministre Reynders enjoint tous les acteurs de la vie politique burundaise à faire preuve de "calme et de modération", à "privilégier le dialogue" et à "exclure la violence" pour assurer au peuple burundais un processus électoral libre et pacifique. (Belga)

Nos partenaires