Conclave - Les cardinaux se retrouvent pour une première grande explication franche

04/03/13 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Le Vif

(Belga) Les cardinaux se sont retrouvés lundi au Vatican dans les premières "congrégations" pour préparer le conclave, repérer les "papabili", et aussi pour une grande explication en toute franchise sur la gestion de l'Eglise par la Curie.

Conclave - Les cardinaux se retrouvent pour une première grande explication franche

Vers 09H00, des cardinaux ont commencé à affluer vers la "salle du synode", qui venus à pied, qui sortant d'autocars, comme la puissante délégation américaine conduite par le charismatique cardinal de New York Timothy Dolan. Les 209 cardinaux, électeurs (moins de 80 ans) ou non, ont été convoqués par le cardinal Angelo Sodano, doyen du Sacré collège. Quelques-uns, trop âgés ou malades, se sont excusés. La plupart de ceux qui venaient de l'extérieur de Rome sont arrivés mais pas tous. La date très attendue du Conclave ne pourra être connue (à l'issue d'un vote à la majorité absolue) que lorsque tous les électeurs - 115 annoncés - seront présents. Ces premières "congrégations" permettront aux cardinaux venus des cinq continents et qui ne se connaissent pas bien, de prendre langue, de voir où va le vent. Pour 67 électeurs, c'est le premier conclave. Pour trouver le pape pasteur, spirituel, garant de la tradition et à poigne, le choix paraît très ouvert: il n'y a de favori et de camps préétablis. Les noms les plus cités sont ceux de l'Italien Angelo Scola, l'Autrichien Christoph Schönborn, le Hongrois Peter Erdö, l'Américain Sean O'Malley, le Québécois Marc Ouellet, le Brésilien Odilo Scherer, le Ghanéen Peter Turkson et le Philippin Luis Antonio Tagle. Numériquement et psychologiquement, les chances d'un Occidental sont plus fortes qu'un "papabile" du Sud, qui même talentueux, serait moins connu. (GFR)

Nos partenaires