Conclave budgétaire - Le PS satisfait de la révision du rythme de l'assainissement budgétaire

30/03/13 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Source: Le Vif

(Belga) Le Parti socialiste a, par la voix de son président, Paul Magnette, salué samedi l'inflexion décidée par le gouvernement fédéral dans le rythme de l'assainissement budgétaire, en s'accordant sur un ajustement du budget 2013 qui fixe le déficit nominal à 2,46% du Produit intérieur brut (PIB) - et non plus 2,15% comme envisagé initialement.

Conclave budgétaire - Le PS satisfait de la révision du rythme de l'assainissement budgétaire

"Il était primordial de revoir le rythme de l'assainissement budgétaire. Le bon sens l'a emporté. Quand l'économie va mal, cela ne sert à rien d'imposer des mesures trop restrictives. Dans ce cas, le risque est grand de casser la machine économique, de tuer encore plus la croissance et de multiplier les pertes d'emploi", a affirmé M. Magnette dans un communiqué. Alors que la crise dure depuis trop longtemps et que de très nombreux emplois disparaissent, le PS, porté par la voix notamment de la vice-Première ministre Laurette Onkelinx, a plaidé depuis plusieurs mois pour un rythme soutenable de retour à l'équilibre budgétaire, a rappelé le président des socialistes francophones. "C'est d'oxygène dont a besoin notre économie et pas d'une chape d'austérité qui tuerait toute reprise de la croissance. Nous sommes heureux de constater que les autres partis ont rejoint une position plus raisonnable, à l'instar de très nombreux économistes et d'institutions internationales", a-t-il ajouté. "Grâce à ce changement de cap, le gouvernement fédéral dirigé par Elio Di Rupo a pu boucler le contrôle budgétaire et remplir ses obligations européennes sans toucher au pouvoir d'achat des citoyens et en continuant à soutenir l'activité économique", a poursuivi M. Magnette. Le PS se félicite encore que le gouvernement continue son travail pour une fiscalité plus juste grâce notamment à la fin du régime préférentiel réservé aux actionnaires lorsqu'ils récupèrent leur capital, en poursuivant l'encadrement du régime des intérêts notionnels et en révisant les régimes avantageux accordés aux baux emphytéotiques et droits de superficie. (GGD)

Nos partenaires