Conclave budgétaire - Le cdH salue l'abandon de la trajectoire budgétaire à 2,15% du PIB, "trop dogmatique"

30/03/13 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

(Belga) Le cdH s'est félicité samedi de la décision du gouvernement de procéder à un assouplissement budgétaire "intelligent et volontariste" en s'accordant sur un ajustement du budget 2013 qui fixe le déficit nominal à 2,46% du Produit intérieur brut (PIB) - et non plus 2,15% comme envisagé initialement - tout en en respectant le cadre européen.

Conclave budgétaire - Le cdH salue l'abandon de la trajectoire budgétaire à 2,15% du PIB, "trop dogmatique"

Le président du parti humaniste, Benoît Lutgen, a, dans un communiqué, rappelé que le cdH avait demandé à de nombreuses reprises que la trajectoire budgétaire initiale (le déficit nominal à -2,15%), "trop dogmatique", soit remplacée par une trajectoire structurelle. "En optant pour une réduction en 2013 de 1% du déficit structurel belge, le gouvernement fédéral a fait le meilleur choix possible. Les mesures avec un effet sur le long terme ont été préférées à des ponctuelles, inutilement épuisantes pour la population et l'économie belge", a-t-il souligné. Selon lui, ce nouvel accord budgétaire permettra également à la Belgique de ramener son taux d'endettement en dessous de la barre des 100% du PIB et de rester crédible sur les marchés financiers. La Belgique pourra continuer à bénéficier de taux d'emprunt réduits et donc réaliser des économies substantielles sur la charge de sa dette. En 2012, la baisse des taux belges a permis à notre pays d'économiser plus d'un milliard d'euros, "autant d'efforts épargnés aux Belges", a noté M. Lutgen. Il a qualifié l'accord trouvé samedi aux petites heures d'"équilibré" car il protège avant tout les citoyens et les entreprises de toute mesure difficile, resserre les dépenses de fonctionnement des départements de manière raisonnable et évite toute pression fiscale sur les citoyens et entreprises. M. Lutgen se félicite enfin que l'accord "protège au maximum les familles" en maintenant inchangés les montants des allocations familiales et de la prime de rentrée scolaire. (GGD)

Nos partenaires