Concertation sociale - La porte n'est jamais fermée, souligne le président du Groupe des Dix

15/01/13 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Le Vif

(Belga) Le président de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) Pierre Alain De Smedt, qui préside le Groupe des Dix où se concertent les partenaires sociaux, attend pour la semaine prochaine une réponse du gouvernement aux observations des membres de ce Groupe.

M. De Smedt a remis mardi matin au Premier ministre Elio Di Rupo, au nom des partenaires sociaux, les réponses que ces derniers apportent à plusieurs questions socio-économiques posées par le gouvernement début décembre. A l'issue de cet entretien, il a souligné l'espoir d'engranger des accords sur certains points. "Dans la concertation sociale en Belgique, la porte n'est jamais tout à fait fermée", a-t-il commenté. La concertation reste notamment possible au sein du Conseil national du travail, selon lui. Les points de négociation restants concernent notamment l'harmonisation des statuts d'ouvrier et d'employé, la modernisation du droit du travail, la réduction du coût du travail, la liaison des allocations sociales au bien-être, les salaires minima ou encore des mesures pour moderniser l'économie et la rendre plus flexible. L'évolution des salaires n'en fait pas partie. La FGTB avait affirmé lundi qu'en raison de la modération salariale décidée par le gouvernement, il n'y avait plus de marge de négociation suffisante, ce qui rendait impossible la conclusion d'un accord interprofessionnel (AIP) 2013-2014. (MUA)

Nos partenaires