Commerces au Palais de Justice - Une mauvaise proposition utopique relevant du cannibalisme commercial, dit C. Fremault

14/06/13 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) Le projet du secrétaire d'Etat fédéral en charge de la Régie des Bâtiments de permettre l'implantation de 45.000 m2 de commerces dans le Palais de Justice de Bruxelles constitue une "proposition utopique", formulée "sans concertation" et "relevant du cannibalisme commercial" à l'égard du noyau existant à proximité, a affirmé vendredi la ministre bruxelloise de l'Economie Céline Fremault.

Commerces au Palais de Justice - Une mauvaise proposition utopique relevant du cannibalisme commercial, dit C. Fremault

Quelque 45.000 m2, au moins, seront libérés au Palais de Justice de Bruxelles pour y installer des commerces, des espaces horeca et d'autres activités culturelles, et touristiques, avait confirmé auparavant le porte-parole du secrétaire d'Etat à la Régie des bâtiments Servais Verherstraeten (CD&V) dans les journaux L'Echo et De Tijd. Pour Céline Fremault, interrogée à ce sujet au parlement bruxellois par le député écologiste Vincent Lurquin, il est regrettable qu'aucune démarche préalable de consultation n'ait été envisagée auprès de la Région bruxelloise. Sur le fond, la ministre Fremault considère qu'implanter l'équivalent d'une fois et demi le complexe bruxellois de "City 2" dans ce bâtiment à l'architecture néo-classique relève de l'utopie face aux exigences des promoteurs de centres commerciaux et provoquera l'assèchement des commerces de 'rue' de la zone Louise-Porte de Namur. De plus, le Palais de Justice est identifié au Plan Régional d'Affectation du Sol dans une zone administrative, ce qui limite l'autorisation de ce tye d'activité à 1000m² par projet et par immeuble, et impose des mesures de publicité particulières pour toute demande supérieure. En terme de stratégie commerciale, ce projet ne correspond pas du tout à l'équilibre commercial de la Région. Dans ce contexte, de nombreux projets ont été ou seront réalisés dans cette zone de la capitale, comme la rénovation des galeries de la Toison d'Or, le projet de recouvrement de la Petite ceinture et le projet Prowinko qui proposera 13.000m² de surface commerciale complémentaire à quelques centaines de mètres de là. (Belga)

Nos partenaires