Comité ministériel restreint - Pas encore de consensus sur le nom du futur commissaire européen belge

18/07/14 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Le Vif

(Belga) Le Comité ministériel restreint n'a pas pu s'accorder vendredi sur le nom du futur représentant de la Belgique au sein de la Commission européenne présidée par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

A la sortie au compte-goutte des vice-Premiers ministres, après une heure et demi de réunion, nul ne semblait toutefois s'en inquiéter. La Belgique dispose encore de quelques jours pour se prononcer. Théoriquement, elle devrait le faire d'ici le 23 juillet, mais elle pourrait encore prendre quelques jours de plus, sans que cela ne soit catastrophique, a laissé entendre un(e) des participant(e)s à la réunion. A l'ordre du jour figurait également le nouveau plan transport de la SNCB. Il n'y a pas encore de décision. Interrogé à l'issue de la réunion, le ministre de tutelle, Jean-Pascal Labille (PS), a précisé avoir procédé à un "premier point intermédiaire" sur le dossier. "Mais cela devrait avancer dans les prochains jours", a-t-il précisé. La SNCB prévoit toujours de mettre son nouveau plan transport en application le 14 décembre prochain. L'actuel plan de transport date de 1998 et avait été initialement conçu pour sept ans. Il a enfin été question de la réponse à apporter à un récent arrêt retentissant de la Cour constitutionnelle au sujet de la pension des policiers. La Cour a annulé la semaine dernière une disposition des pensions du secteur public qui accordait aux anciens officiers de l'ex-gendarmerie le droit de partir à la retraite anticipée plus tôt que leurs collègues de la "police intégrée", qui devaient attendre jusqu'à l'âge de 62 ans pour en bénéficier. La décision, qui pour certains policiers pouvait entraîner un rallongement de carrière de huit années, avait suscité l'émoi chez les policiers et dans la classe politique. Le dossier a été abordé par l'équipe Di Rupo en affaires courantes qui a recherche une base juridique légale répondant à l'arrêt. Cela devrait passer à terme par une loi qui devrait être proposée par le prochain gouvernemental, mais l'actuel prépare le terrain et "progresse", a-t-on appris à l'issue de la réunion. (Belga)

Nos partenaires