Colombie: des explosifs dans Bogota pour marquer les 50 ans des Farc, selon le maire

25/06/14 à 22:36 - Mise à jour à 22:36

Source: Le Vif

(Belga) Le maire de Bogota, Gustavo Petro, a annoncé mercredi que la guérilla marxiste des Farc avait déposé plusieurs explosifs légers dans la capitale colombienne, afin de marquer son cinquantième anniversaire.

Six explosifs ont été détectés dont trois ont éclaté sans faire de blessé, a indiqué M. Petro, précisant que ces engins de faible puissance étaient accompagnés de propagande en faveur des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la principale rébellion nationale. "La propagande retrouvée fait référence aux Farc, elle évoque ses cinquante ans d'existence", a expliqué le maire, soulignant que ces explosifs pouvaient représenter un "danger mortel" pour des piétons passant à proximité. Fondée le 27 mai 1964, dans la foulée d'une insurrection paysanne, la guérilla des Farc, qui mène des négociations de paix délocalisées depuis dix-neuf mois à Cuba, compte encore selon les autorités près de 8.000 combattants, essentiellement implantés dans les zones rurales du pays. "Les Farc doivent reconsidérer ce type d'actions compte-tenu du processus de paix", a estimé M. Petro, une des figures de la gauche colombienne et lui-même ancien guérillero issu d'un autre mouvement, aujourd'hui dissous. Le gouvernement du président Juan Manuel Santos, un dirigeant de centre droit réélu le 15 juin pour un second mandat de quatre ans, a ouvert un dialogue avec les Farc, ainsi qu'avec l'Armée de libération nationale (ELN), l'autre rébellion d'extrême gauche encore en activité. Le conflit interne colombien, le plus ancien d'Amérique latine, a fait en un demi-siècle plusieurs centaines de milliers de morts et 5 millions de déplacés, mêlant l'armée à des guérillas, des milices paramilitaires - dissoutes depuis 2006 - et des bandes criminelles. (Belga)

Nos partenaires