Collégienne rom expulsée: le gouvernement français veut reprendre la main

21/10/13 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement français tentait lundi de reprendre la main dans le dossier Leonarda, collégienne rom expulsée au Kosovo, après une intervention du président François Hollande jugée catastrophique et alors que des manifestations de lycéens menacent de reprendre avec le soutien d'intellectuels.

Collégienne rom expulsée: le gouvernement français veut reprendre la main

L'interpellation de Leonarda par la police au cours d'une sortie scolaire le 9 octobre, date pour laquelle l'expulsion de toute la famille vers le Kosovo avait été programmée, a soulevé une vague d'émotion dans une partie de la gauche et entraîné des milliers de lycéens dans la rue. Samedi, François Hollande a proposé à la jeune collégienne de revenir "seule" en France poursuivre ses études, une solution rejetée par le jeune fille et qui n'a convaincu personne. Pas même le patron du parti socialiste Harlem Désir, qui a demandé le retour de tous les enfants de la famille et de leur mère... avant d'estimer lundi que "le débat est clos". L'intervention télévisée de François Hollande dans cette affaire est considérée comme un fiasco par une majorité d'éditorialistes qui parlent lundi de "naufrage" ou de "séquence dévastatrice" pour le président et sa majorité. Reprenant l'initiative lundi, le ministre de l'Intérieur Manuels Valls a appelé la majorité de gauche à faire bloc derrière le président, alors que les critiques contre le chef de l'Etat ont été vives de la part des écologistes, des communistes et de la gauche radicale, mais aussi des rangs du parti socialiste. (Belga)

Nos partenaires