Colère au Kenya après la libération de trois hommes soupçonnés du viol d'une adolescente

10/10/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) Des Kényans ont entamé une campagne pour obtenir justice après la libération, sans procès, de trois hommes soupçonnés d'avoir violé une adolescente et de l'avoir ensuite jetée dans une fosse septique, selon la presse locale.

Les trois hommes n'ont fait l'objet d'aucune poursuite. Pour seule punition, la police leur a ordonné de couper l'herbe autour de ses locaux. Selon le quotidien Nation, l'adolescente de 16 ans a été attaquée, battue et violée par six hommes, alors qu'elle revenait des funérailles de son grand-père dans l'ouest du Kenya en juin. Ses agresseurs l'ont ensuite, rapporte le journal, jetée dans une fosse septique, alors qu'elle perdait du sang et était inconsciente. Le Nation précise que l'adolescente connaissait certains de ses agresseurs et que les trois hommes en question ont été emmenés au poste de police par des habitants de son village. "On a ordonné aux trois hommes (...) de couper l'herbe autour du camp de la police et ils ont été libérés peu après", a raconté la mère de la jeune fille au journal. Sa fille est maintenant dans un fauteuil roulant, la colonne vertébrale endommagée. Elle souffre aussi de fistule obstétricale, qui la rend incontinente. Le quotidien a lancé une campagne pour lever des fonds et lui permettre de recevoir les soins médicaux dont elle a besoin. Ces soins sont estimés à plus de 5.000 euros, une fortune pour sa famille. Les députés ont eux aussi condamné l'agression et les défaillances de la police, demandant à ce que des mesures soient prises. (Belga)

Nos partenaires