Classer les écoles secondaires n'est "pas recommandable", selon Marie-Martine Schyns

12/08/13 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Le Vif

(Belga) La proposition du recteur de la KUL, Rik Torfs, de publier les taux de réussite dans l'enseignement supérieur selon les écoles secondaires renforcerait "la dualité entre les écoles", réagit lundi le cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns.

Dans un entretien au quotidien De Standaard, le recteur de la KUL plaide lundi pour rendre public les taux de réussite des étudiants dans l'enseignement supérieur en fonction des écoles secondaire fréquentées. Selon lui, "les résultats affligeants" notés durant les premières années du supérieur sont liés en partie à la qualité de l'enseignement secondaire. "Il existe de grandes différences entre les écoles, mais on n'ose pas les mesurer". Le cabinet de Marie-Martine Schyns souligne que la législation interdit de "pratiquer la concurrence entre les établissements scolaires sur base des résultats", et que la proposition de Rik Torfs serait une "manière détournée de contourner" cela. "Établir un classement" entre les différentes écoles n'est donc "pas recommandable". "Il ne faut cependant pas se voiler la face", ajoute Éric Étienne, porte-parole de la ministre, reconnaissant que les initiatives pour améliorer la transition entre le secondaire et le supérieur peuvent encore être "renforcées". "Mais plutôt que de pointer du doigt les enseignants, il faut jeter davantage de ponts, établir plus de dialogue entre ces deux mondes" de l'enseignement. "Rejeter la faute sur un autre est rarement intéressant. La société évolue et cela se répercute notamment sur l'enseignement, miroir de cette société, et il faut en tenir compte." Ainsi, mieux qu'un classement, ce sont les outils qui sont essentiels pour améliorer le niveau des élèves. "On développe d'ailleurs de plus en plus les évaluations extérieures", qui permettent aux enseignants, seuls face à une classe au quotidien, de se repérer, de s'évaluer par rapport à un ensemble. (Belga)

Nos partenaires