Circulation rue de la Loi - Touring critique les emplacements gratuits pour ministres - Chambre et Sénat se défendent

14/12/12 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

(Belga) Les présidents de la Chambre et du Sénat André Flahaut et Sabine de Béthune ont tenu à souligner vendredi que les assemblées fédérales ne sont en aucun cas impliquées dans les nouveaux aménagements de circulation intervenus récemment rue de la Loi.

Ces réaménagements sont la conséquence d'un accord entre l'ancien collège de Bruxelles-ville et l'agence Bruxelles Mobilité de la Région.Il prévoit de réserver une bande de circulation rue de la Loi devant les cabinets ministériels et le parlement "pour des emplacements gratuits pour les politiciens", selon Touring. L'organisation d'automobilistes a attiré l'attention sur cette situation qu'elle qualifiée d'"exemple typique d'une politique de mobilité absurde" dans un communiqué sous-titré "25 minutes de temps perdu à cause de nouveaux emplacements gratuits pour politiciens". "Pourquoi faut-il aménager des emplacements supplémentaires en voirie, gratuits et privés pour les politiciens tandis que tous les visiteurs, navetteurs, employés et chefs d'entreprise se voient systématiquement supprimer les emplacements existants sous le prétexte de décourager les gens de venir en voiture en Région de Bruxelles Capitale? Apparemment les politiciens ne doivent pas être découragés; bien au contraire, ils reçoivent des emplacements gratuits supplémentaires", écrit l'organisation. Elle rappelle que les ministres et les parlementaires "disposent de grands parkings gratuits, sécurisés et privés en-dessous du parlement et dans la cour intérieure". La Chambre et le Sénat ont tenu vendredi à souligner qu'ils n'étaient en rien impliqués dans ce nouvel aménagement. Selon Touring ce réaménagement allonge le temps de parcours et provoque des embarras supplémentaires notamment au carrefour Arts-Loi. (ALN)

Nos partenaires