Cinquième nuit d'incidents en banlieue de Stockholm

24/05/13 à 04:27 - Mise à jour à 04:27

Source: Le Vif

(Belga) Au moins neuf véhicules ont été la proie des flammes tandis que deux écoles et un commissariat de police connaissaient des départs d'incendie lors de la cinquième nuit consécutive d'incidents dans la banlieue pauvre de Stockholm à forte population étrangère.

Cinquième nuit d'incidents en banlieue de Stockholm

Huit personnes ont été appréhendées au cours de ces incidents, mais aucun blessé n'a été dénombré, a indiqué vendredi matin la police suédoise. Dans la banlieue de Rinkeby, six voitures ont brulé dont cinq entièrement. Trois autres véhicules ont été incendiés à Norsborg tandis que l'incendie d'un commissariat de police à Aelvsjoe était rapidement maîtrisé. Selon les pompiers, deux écoles, la première à Tensta et la deuxième à Kista, près de Husby, d'où les troubles sont partis, ont également été incendiées, mais les sinistres rapidement circonscrits. Comme la veille, des policiers ont été caillassés, à Sodertaelje. Ces violences ont provoqué un débat en Suède sur l'intégration des immigrés, qui représentent environ 15% de la population, se concentrent dans les quartiers pauvres des grandes villes du pays et connaissent un taux de chômage plus important que le reste de la population. Les troubles auraient pour origine la mort à Husby, un quartier défavorisé de la capitale, d'un habitant de 69 ans abattu par la police à son domicile. La police a dit avoir été incapable de raisonner cet homme armé et a plaidé la légitime défense. "Nous sommes en train de devenir peu à peu comme les autres pays", a affirmé Aje Carlbom, anthropologiste à l'université de Malmoe. En raison de sa politique d'immigration libérale, la Suède est devenue ces dernières décennies l'une des destinations des immigrants en Europe, dont des ressortissants d'Irak, d'Afghanistan, de Syrie, de Somalie et des Balkans. (Belga)

Nos partenaires