Cinq ans avec sursis pour avoir étranglé sa copine avec un tuyau de douche

08/11/12 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Namur a condamné jeudi Giovanni, un Namurois de 39 ans, à une peine de cinq ans d'emprisonnement avec un sursis probatoire de cinq ans pour avoir porté des coups à sa compagne et pour l'avoir étranglée avec le tuyau du pommeau de douche. Jugé coupable de coups et blessures et de tentative de meurtre, l'homme a été maintenu plus de huit mois en détention préventive.

Le 21 janvier 2010, une dispute éclate dans le couple. L'homme, sous l'emprise de l'alcool, frappe violemment Virginie et la pousse dans la baignoire, alors qu'elle se réfugie dans la salle de bain. Il tente alors d'étrangler avec le tuyau du pommeau de douche sa compagne qui fera semblant d'être morte. "Les profondes marques laissées dans la chair de la victime prouvent que l'intention était bien de tuer. Il a également serré avec les mains autour de son cou", avait indiqué le ministère public lors de l'instruction d'audience, requérant une peine de quatre ans d'emprisonnement. Déjà condamné à Neufchâteau à quatre mois de prison avec sursis pour coups et blessures, Giovanni était d'abord poursuivi pour tentative d'assassinat. La présidente du tribunal correctionnel a jugé qu'un doute subsistait quant à la préméditation de son geste. Concernant le sursis probatoire, le prévenu devra suivre une thérapie de gestion de la violence et une désintoxication alcoolique, ainsi qu'indemniser les parties civiles qui réclament 2.500 euros à titre provisionnel. (MUA)

Nos partenaires