Chine: un officiel suspecté de détournement après un séisme

04/12/13 à 08:32 - Mise à jour à 08:32

Source: Le Vif

(Belga) Le plus haut responsable d'une ville chinoise frappée par un violent séisme en avril fait l'objet d'une enquête anticorruption, suspecté de s'être servi de la catastrophe pour détourner des fonds publics, ont annoncé mercredi les autorités.

Xu Mengjia avait déjà le mois dernier été suspendu de ses fonctions à la tête du Parti communiste de la ville de Yan'an, endeuillée par un tremblement de terre qui avait fait environ 200 morts et 10.000 blessés dans cette région du sud-ouest de la Chine. Il fait désormais l'objet d'une enquête officielle, annoncée sur le site internet de l'agence d'inspection des autorités communistes, pour "graves violations disciplinaires". Cette expression consacrée désigne habituellement en Chine des faits présumés de corruption chez des responsables de l'administration. Dans un compte-rendu ayant suivi le séisme, M. Xu aurait sciemment exagéré les dommages subis par sa municipalité afin de pouvoir dissimuler par la suite une partie des fonds versés en compensation par le gouvernement central. Il aurait aussi profité de la situation pour vendre illégalement des terrains appartenant à l'Etat. Selon l'édition de mercredi du Quotidien de la jeunesse, Xu Mengjia, grand amateur de ping-pong comme des millions de ses compatriotes, aurait également nommé à une fonction élevée une de ses partenaires de jeu. Les autorités chinoises sous l'égide du président Xi Jinping ont fait de la lutte contre la corruption une de leurs grandes missions, mais celle-ci reste endémique. Elles tentent ainsi de prévenir d'éventuels troubles sociaux, souvent provoqués par la colère de la population. (Belga)

Nos partenaires