Chine: le fils aîné de Bo Xilai soupçonné d'avoir empoisonné Gu Kailai

07/10/12 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif

(Belga) Le fils aîné du dirigeant chinois déchu Bo Xilai, issu d'un premier mariage, a été soupçonné d'avoir empoisonné la deuxième femme de son père, Gu Kailai, elle-même condamnée à mort avec sursis en août pour le meurtre par empoisonnement du Britannique Neil Heywood, rapporte dimanche le New York Times.

Première épouse de Bo Xilai, Li Danyu a déclaré au quotidien américain que Bo s'était enquis quelques mois avant sa chute au printemps dernier d'une supposée tentative d'empoisonnement aux métaux lourds de sa seconde femme par le fils issu de son premier mariage, Li Wangzhi. Bo Xilai, alors maire et chef du parti communiste de l'immense métropole de Chongqing, aurait convoqué pour l'interroger son ex beau-frère qui, apparemment, l'aurait convaincu que son fils aîné n'avait pas commis le geste incriminé contre sa seconde épouse. Selon un avocat proche de cette dernière, cité par le New-York Times, c'est Gu Kailai qui dit avoir été empoisonnée il y a plusieurs années aux métaux lourds. Cela expliquerait, selon lui le tremblement de ses mains lors de son procès en août. La première épouse pense, elle, sans en avoir la preuve, que c'est Gu Kailai qui aurait incriminé son fils Li Wangzhi, un diplômé de l'université américaine de Columbia qui travaille dans la finance à Pékin, rapporte encore le journal. Mme Li Danyu et Bo Xilai s'étaient connus en 1975, à la fin de la Révolution culturelle. Leur fils Li Wangzhi, également appelé Brendan Li, est né en 1977. Leur divorce, à la demande de Bo, a été prononcé en 1984, année durant laquelle il aurait fait la connaissance de Gu Kailai. (STL)

Nos partenaires