Child Focus a traité moins de dossiers en 2013

14/05/14 à 11:17 - Mise à jour à 11:17

Source: Le Vif

(Belga) La fondation Child Focus a observé une diminution du nombre de dossiers traités en 2013. Néanmoins, elle s'inquiète de la gravité des cas, a-t-elle annoncé mercredi à l'occasion de la présentation de son rapport d'activités 2013.

Child Focus a traité moins de dossiers en 2013

Dans toutes les catégories confondues, Child Focus a observé une diminution de 9% du nombre de dossiers traités en 2013 par rapport à 2012. Le nombre de signalements de cas d'exploitation sexuelle a diminué de 20% en un an, celui des dossiers concernant les fugues a lui diminué de 10%. Avec 383 cas traités, les dossiers d'enlèvements parentaux internationaux ont également connu une baisse de 15%. Malgré toutes ces bonnes nouvelles, Child Focus s'inquiète de la gravité des cas persistants. Les disparitions très inquiétantes ont augmenté légèrement et l'âge moyen des victimes diminue. Les cas d'exploitation sexuelle concernant les très jeunes enfants (moins de six ans) sont passés de 71(15%) en 2012 à 78(19%). La fondation insiste également sur le fait que la diminution des cas d'enlèvements parentaux internationaux ne porte que sur les dossiers d'alerte préventive (lorsqu'un parent prend contact avec l'organisation car il craint un enlèvement). Le nombre d'enlèvements par des tiers (généralement connus) a pratiquement doublé et le nombre de disparitions "non définies" est lui aussi en constante progression. En 2013, Child Focus a redéfini son identité, se voulant toujours plus accessible à tous. La fondation a notamment mis au point un plan stratégique se focalisant plus sur les disparitions et l'exploitation des enfants. (Belga)

Nos partenaires