Chèque-repas électronique refusé dans 76 pc des snacks

25/04/14 à 07:13 - Mise à jour à 07:13

Source: Le Vif

(Belga) Les trois quarts des snacks et sandwicheries de Belgique refusent d'accepter les chèques-repas électroniques comme moyen de paiement, selon des chiffres du Syndicat neutre des indépendants (SNI) et Wordline, publiés vendredi dans les journaux de Sudpresse.

Chèque-repas électronique refusé dans 76 pc des snacks

Tous les snacks et sandwicheries n'ont pas accepté de s'affilier et de s'équiper d'un terminal pour les chèques-repas électroniques. Ce moyen de paiement est ainsi refusé dans 76 pc des snacks et sandwicheries, selon le SNI et Wordline. Le chèque-repas papier était plus commode à utiliser car le petit commerçant, même non-affilié, pouvait l'accepter et l'utiliser lui-même dans un autre commerce. Les restaurants sont un peu mieux équipés en lecteurs de cartes pour les chèques-repas électroniques (55 pc) tandis qu'on atteint un taux de 70 pc dans les commerces d'alimentation (boulangeries, boucheries, traiteurs, épiceries, supérettes...). Ces chiffres apportent de l'eau au moulin de ceux qui veulent la suppression des chèques-repas, comme le SNI. "Maintenant que le gouvernement fédéral a décidé que les chèques-repas électroniques seront généralisés dès le 1er octobre 2015, on sait que 30 pc des magasins d'alimentation, 45 pc des restaurants et 76 pc des snacks et sandwicheries seront lésés", regrette la présidente Christine Mattheeuws. (Belga)

Nos partenaires