Charles Michel plaide pour un électrochoc fiscal

14/12/13 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

(Belga) Charles Michel, le président du MR, plaide samedi pour un électrochoc fiscal pour doper l'emploi dans les journaux L'Echo et La Libre Belgique, à la veille d'un congrès du parti sur la fiscalité. La réforme fiscale proposée par le parti libéral s'articule autour de trois axes: l'impôt sur le travail, l'impôt sur les PME et l'impôt sur les successions et donations.

Charles Michel plaide pour un électrochoc fiscal

Pour Charles Michel, une "réforme fiscale ambitieuse, de l'ordre de 5 milliards d'euros, conduira à la création de 100.000 emplois. C'est cela qui nous permettra de financer les retraites, les soins de santé, les infrastructure, la sécurité...". Selon lui, la réforme fiscale doit être l'épine dorsale du prochain gouvernement. Pour arriver à ces 5 milliards d'euros, le président du MR propose notamment de geler les dépenses publiques, mais évoque aussi une nouvelle révision des intérêts notionnels, dont le gain sera réinvesti dans des mesures en faveur des PME. La réforme fiscale proposée par le MR se présente en trois volets. Premièrement, une diminution de la fiscalité sur le travail en réduisant le nombre de tranches d'imposition et en en relevant les seuils d'imposition. Il est ainsi question de créer un "taux à 0 pc jusqu'à 13.000 euros brut par an" de revenus, soit le montant du revenu d'intégration social, afin notamment de "supprimer les pièges à l'emploi", explique Charles Michel. Deuxièmement, un impôt des sociétés ramené de 33 à 23 pc, voire même 20 pc pour les PME. Enfin, la réforme des droits de succession, avec l'exonération totale du logement familial lors d'une succession entre époux ou cohabitants légaux et une réduction des taux frappant la maison familiale en cas de succession en ligne directe. Il est aussi question de baisser les taux et d'indexer les montants des différentes tranches. Charles Michel propose également d'accorder des taux préférentiels "allant de 0 à 5 pc selon le lien de parenté, quand l'héritage est réinvesti dans l'économie réelle, dans les trois ans." (Belga)

Nos partenaires