Charleroi: une centaine de fonctionnaires soumis à une expertise graphologique

11/12/12 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Vif

(Belga) La police judiciaire fédérale, qui enquête sur un dossier de diffamation ayant eu pour cible un agent du service Propreté de la Ville de Charleroi, soumettait mardi une centaine de fonctionnaires communaux à un test graphologique. Le corbeau avait envoyé un courrier à la police accusant sa victime de pédophilie.

Une centaine de fonctionnaires de la Ville de Charleroi issus de divers services et de cabinets politiques ont été invités à se présenter, avec un bic, à la salle de mariage de la maison communale de Ransart. La section TEH (Traite des Etres Humains) de la police judiciaire fédérale de Charleroi les a en effet soumis à un test graphologique afin d'identifier parmi eux le corbeau, auteur de dénonciations diffamatoires. Ces dernières, envoyées par courrier anonyme à la police de Charleroi, ciblaient un fonctionnaire du service Propreté et l'accusaient de faits de pédophilie. Ces accusations avaient déclenché une enquête suivie de perquisitions au cabinet et au domicile de l'intéressé. Ses ordinateurs avaient été saisis et analysés, sans qu'aucun élément ne vienne conforter cette dénonciation. Bouleversée, la victime a déposé plainte contre X, ce qui a entraîné les devoirs d'enquête menés ce mardi. (MUA)

Nos partenaires