Charleroi: l'ex-échevin Alain Eyenga compte revenir en politique

13/05/14 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

(Belga) Acquitté par la cour d'appel de Mons dans le dossier de mise à disposition illégale de personnel qui avait causé sa démission, l'ex-échevin de la Propreté de Charleroi, Alain Eyenga, envisage désormais un retour en politique aux prochaines élections communales. Il ne compte pas réintégrer son ancien parti, le MR, sous sa forme actuelle.

La cour d'appel de Mons a acquitté Alain Eyenga, jeudi dernier, dans un dossier de mise à disposition illégale de personnel. L'ex-échevin de la Propreté de Charleroi avait été reconnu coupable, en première instance, d'avoir utilisé des membres de son cabinet privé durant leurs heures de bureau pour l'organisation de son bal annuel. Ces soupçons, arrivés aux oreilles de la justice via une plainte anonyme, avaient engendré sa démission, à la fois en tant qu'échevin et membre du MR. Après avoir obtenu la suspension du prononcé devant le tribunal correctionnel de Charleroi, Alain Eyenga a interjeté appel, afin de faire valoir ses dénégations. Les arguments déployés par Me Mayence, son avocat, ont convaincu la cour d'appel qui a acquitté l'ex-échevin, comme il le fut dans un deuxième dossier pratiquement similaire. Dans un communiqué de presse, Alain Eyenga estime que "cet acquittement a valeur de réhabilitation et rétablit son honneur après avoir été injustement mis en cause lors d'une tentative de déstabilisation". Un torpillage politique anonyme que le pharmacien de Gosselies estime provenir, en interne, de son ancien cabinet d'échevin. Fort de cette réhabilitation, Alain Eyenga affirme désormais vouloir revenir sur la scène politique en se présentant aux prochaines élections communales. Pour l'heure, l'intéressé, dont la soeur est membre du cdH, ne préfère pas dévoiler le nom de la formation qui l'accueillera en ses rangs. (Belga)

Nos partenaires