Chambre - Magnette s'étonne d'un recours de Belgacom contre la limitation du salaire des patrons

17/01/13 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, a qualifié d'étonnant l'information selon laquelle Belgacom pourrait introduire un recours "contre une loi qui n'existe pas encore". Il a par ailleurs met en doute les affirmations de l'entreprise quant au "coût" que ce projet.

Le quotidien 'Le Soir' annonçait mercredi que Belgacom envisage un recours contre la loi limitant le salaire des patrons qui lui coûterait 30 millions d'euros cette année. Le ministre a préparé un projet de loi visant à imposer un plafond salarial dans ces sociétés. La loi pourrait engendrer une perte de 30 millions d'euros pour Belgacom en 2013, selon le conseil d'administration de l'entreprise parce qu'elle entraînerait des départs au sein de la direction du groupe de télécoms, avec comme corollaires des surcoûts, liés à des recrutements et des formations, et des pertes, causées par des retards dans les projets, ainsi qu'un découragement de la classe dirigeante. Il est étonnant d'annoncer un recours contre un texte qui n'est pas encore voté, a souligné le ministre jeudi en réponse à une question de David Geerts (sp.a). M. Magnette est d'avis que son projet est "raisonnable" et "équilibré". Pour lui, le coût de 30 millions d'euros est "exagéré" et il ne s'attend pas à un "exode des topmanagers". Le ministre a encore ajouté que si on limite les revenus des dirigeants à quinze ou vingt fois le salaires moyen, le projet n'aura pas d'influence sur la pyramide des salaires pour le personnel en-dessous du niveau du Comité de direction. Il a aussi rappelé que des mesures similaires avaient été prises en France et au Pays-Bas où cela n'a pas posé de problème. (ALN)

Nos partenaires