Chambre du conseil de Namur - des parents peut-être renvoyés devant les assises pour infanticide

20/02/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a demandé mercredi le renvoi devant la cour d'assises de cinq personnes impliquées dans le décès d'un nourrisson le 18 février 2005 à la clinique Sainte-Elisabeth à Namur. Le parquet demande le renvoi devant les assises des parents, comme auteurs et coauteurs, d'un gynécologue, d'une assistante en gynécologie et d'une sage femme, comme complices. Trois autres audiences sont prévues en mars et avril avant que la chambre du conseil ne rende sa décision.

Le bébé était un prématuré né après 29 semaines de grossesse. Les parents avaient appris que leur enfant souffrait d'un lourd handicap et décidé de refuser toute assistance médicale après l'accouchement. Le nourrisson était décédé environ quatre heures plus tard. Pour le parquet de Namur, le nourrisson aurait pu vivre s'il avait reçu les soins adéquats. Il estime donc qu'il y a homicide avec intention de donner la mort et donc dans ce cas, infanticide. Les avocats de la défense contestent l'infanticide et plaideront à huis clos lors des débats prévus le 13 mars et le 18 avril. Une autre audience pour d'éventuelles répliques est également prévue le 25 avril. A l'issue des débats, le président du tribunal de première instance, Paul Mention, décidera de renvoyer ou non ces cinq personnes devant la cour d'assises. (PVO)

Nos partenaires