Chambre du conseil de Bruxelles - Le dossier Abdelkader Belliraj reporté au 18 mars

10/12/13 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Bruxelles a reporté mardi le jugement dans le dossier Abdelkader Belliraj au 18 mars prochain. Le Belgo-marocain est soupçonné de terrorisme et de six assassinats politiques dans les années 1980. Il a déjà été condamné à la prison à vie au Maroc pour ces mêmes faits, mais une enquête le vise également en Belgique.

Le parquet fédéral veut clore le dossier sur un non-lieu, les preuves de la culpabilité du prévenu étant insuffisantes, mais tant Abdelkader Belliraj que les parties civiles s'y opposent. L'avocat du prévenu insiste pour qu'un procès d'assises ait lieu en Belgique, car il demande la clarté sur la culpabilité ou l'innocence de son client. "Il a été jugé au Maroc en tant que Marocain, dans un procès indigne de ce nom, mais il est aussi belge et l'Etat belge n'a rien fait pour aider son ressortissant ou défendre ses droits", explique Vincent Lurquin. "Je suis son avocat, mais je n'ai jamais eu l'opportunité de lui parler. Comme puis-je le défendre convenablement? N'est-ce pas un manquement aux droits de la défense? " Me Michèle Hirsch défend les proches du docteur Joseph Wybran, une des six personnes que Belliraj aurait tuées. Le médecin était alors président du Comité de coordination des organisations juives. "Belliraj a reconnu les six assassinats et a expliqué sa manière de procéder et ses motifs. Il a notamment été jugé au Maroc sur base des dossiers d'instruction belges. Je ne comprends pas que le parquet demande maintenant un non-lieu", explique l'avocate. (Belga)

Nos partenaires