Chambre des mises en accusation de Bruxelles - Sabena: Pierre Godfroid plaide la prescription

18/06/14 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

(Belga) Les plaidoiries de la défense se sont poursuivies dans le dossier Sabena, mercredi, devant la chambre des mises en accusation de Bruxelles. Notamment, la défense de Pierre Godfroid, ancien cadre de la Sabena, a plaidé la prescription des faits. Six anciens cadres de la compagnie aérienne, tombée en faillite en novembre 2001, sont inculpés de fraude fiscale.

Me Quentin Wauters a plaidé, à l'instar de ses confrères de la défense, la prescription des faits et l'irrecevabilité des poursuites en raison d'irrégularités de l'enquête, pour son client, Pierre Godfroid, ancien administrateur délégué de la Sabena. Le ministère public avait aussi requis la prescription des faits dans ce volet "fraude fiscale" du gigantesque dossier judiciaire de la faillite de la Sabena. La partie civile, elle, représentant une centaine d'anciens travailleurs de la Sabena, avait par contre plaidé le renvoi d'environ vingt-cinq anciens dirigeants de la compagnie en correctionnelle, et la curatelle de la Sabena le renvoi de plus de trente-cinq anciens dirigeants. En novembre 2011, la chambre du conseil avait renvoyé les inculpés en correctionnelle. La prétendue fraude concerne la société Sabbel, une filiale off-shore de la Sabena qui n'était pas liée à l'aviation. Entre 1995 et 1999, plusieurs millions d'euros avaient transité par cette société et avaient servi à payer en noir des membres du comité de direction de Sabena, selon l'enquête. Les plaidoiries se poursuivront le 17 septembre prochain. Une décision n'est attendue que pour novembre prochain au plus tôt. (Belga)

Nos partenaires