Chambre des mises de Namur - Cinquante-trois inculpés retenus dans l'affaire du casino

08/11/12 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation de Liège a rendu lundi son arrêt concernant l'affaire du casino de Namur et a choisi de retenir 53 inculpés, a indiqué jeudi Arnaud d'Oultremont, substitut en charge du dossier à Namur, confirmant une information publiée sur le site de L'Avenir. L'affaire concerne une fraude de 50 à 75 millions d'euros entre 1983 et 2004.

Sur les 59 inculpés du départ, le parquet de Namur en avait retenu 49, rejetant quatre personnes ayant interjeté appel. Ces quatre personnes ont finalement été retenues lundi par la chambre des mises en accusation de Liège. Les 53 croupiers, directeurs et employés du casino sont accusés de faux et usage de faux, corruption, association de malfaiteurs, abus de biens sociaux, fraude fiscale et blanchiment d'argent. Ils devraient être renvoyés devant le tribunal correctionnel de Namur dès que possible et si aucun pourvoi en cassation n'est interjeté. "Il s'agit d'une possibilité prévue par la loi, d'un ultime recours qui concerne l'application du droit et viserait donc un vice de procédure. Sans pourvoi, l'arrêt sera rendu définitif et l'audience fixée", a expliqué Arnaud d'Oultremont. Après trois audiences devant la chambre du conseil de Namur, en septembre 2011, la défense et le parquet avaient interjeté appel en chambre des mises en accusation. L'affaire, qui concerne une fraude de 50 à 75 milliards d'euros entre 1983 et 2004, a éclaté en mars 2004. Le principal accusé est Armand Kaïda, administrateur du casino et directeur de l'Union Royale (UR) Namur à l'époque. (CHN)

Nos partenaires