Centrafrique: vers un feu vert du bout des lèvres à une opération de l'UE à Bangui

17/01/14 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres européens des Affaires étrangères devraient donner lundi leur aval au lancement d'une mission militaire de l'Union européenne forte de quelques centaines d'hommes en Centrafrique pour renforcer temporairement les efforts français et de l'Union africaine (UA), ont indiqué vendredi des responsables européens.

Centrafrique: vers un feu vert du bout des lèvres à une opération de l'UE à Bangui

Ils devraient, lors de leur réunion mensuelle à Bruxelles, prendre la "décision politique" en faveur d'un "engagement général" pour une mission de la politique commune de sécurité et de défense (PESD), a indiqué un de ces responsables sous le couvert de l'anonymat. A moins que les Britanniques ne s'y opposent, a toutefois prévenu un diplomate, notant "le peu d'enthousiasme" manifesté jusqu'à présent par les Européens pour une telle mission, réclamée par la France pour venir en appui de son opération Sangaris. Les effectifs de la mission européenne resteront toutefois modestes, de l'ordre de 400 à 600 soldats, et leur déploiement n'interviendra pas avant la fin février au plus tôt pour une durée de quatre à six mois, dans l'attente d'un renforcement de la force de l'Union africaine (Misca). Celle-ci peine à mettre en place son dispositif composé actuellement de 4.400 soldats, dont les deux tiers dans la capitale. L'objectif de l'UA est de la porter à 6.000 hommes fin février. La France dispose quant à elle de 1.600 hommes en Centrafrique dans le cadre de l'opération Sangaris. (Belga)

Nos partenaires