Centrafrique: trois morts et pillages dans des attaques de villages

16/05/14 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Le Vif

(Belga) Au moins trois personnes ont été tuées et cinq autres blessées dans des attaques de villages au nord-ouest de la Centrafrique par des hommes armés cette semaine, faisant fuir les populations, a indiqué la force africaine vendredi.

Centrafrique: trois morts et pillages dans des attaques de villages

Selon une source au sein de la Force africaine Misca, "Au moins trois personnes ont été tuées entre mercredi et vendredi dans deux villages situés à moins de 10 km de Batangafo (nord ouest), par des hommes armés décrits comme étant des peuls armés qui les ont assiégés. "Les assaillants ont aussi blessé cinq autres personnes (...) On signale deux cas de viol de femmes", a poursuivi la source, soulignant que le bilan "pourrait bien s'alourdir". De même source, les violences se sont suivies de pillages. Joint par téléphone, Eustache Déganaye, un habitant de la ville de Batangafo où se sont réfugiés les villageois, s'est indigné "de la passivité" des soldats de la Misca présents sur place "qui assistent sans réagir". La Centrafrique a sombré dans le chaos lorsque l'ex-rébellion Séléka, à majorité musulmane, a pris le pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014 dans un pays composé à 80% de chrétiens, multipliant les exactions. S'en est suivi un cycle infernal de représailles et de contre représailles entre milices chrétiennes anti-balaka et ex-Séléka, auxquels s'associent parfois des groupes de Peuls armés. Les régions Centre et Nord sont les plus dangereuses depuis plusieurs semaines, au cours desquelles de nombreux villages ont été attaqués, ainsi qu'un hôpital géré par l'ONG Médecins sans frontières début mai. (Belga)

Nos partenaires