Centrafrique: les Séléka cantonnés à Sibut ont quitté la ville

02/02/14 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Le Vif

(Belga) Les ex-rebelles Séléka qui avaient accepté d'être cantonnés dans la ville de Sibut, à 180 km de Bangui, qu'ils tenaient depuis plusieurs jours, ont fui dans la nuit de samedi à dimanche, a déclaré un responsable militaire africain.

Centrafrique: les Séléka cantonnés à Sibut ont quitté la ville

"Ils ont malheureusement pris la poudre d'escampette dans la nuit, ils sont partis vers Kaga Bandoro", à 160 km au nord de Sibut, a affirmé à l'AFP un officier de la force de l'Union africaine (Misca) "Ce sont les conditions de cantonnement qui, visiblement ne leur convenaient pas", a-t-il précisé. Le colonel Abdelkader Djelani, un officier des Séléka qui ont quitté Sibut, a expliqué que les ex rebelles ne se sentaient pas en sécurité. "On veut des solutions, et un cantonnement vraiment sécurisé. Dans Bangui, les Séléka cantonnés au camp RDOT (situé à la sortie nord de la ville) sont attaqués par les anti balaka", milices chrétiennes d'autodéfense luttant contre les ex-rebelles à majorité musulmane. La Misca poursuivait pendant ce temps son opération de sécurisation de Sibut. "Nous tenons la moitié sud de la ville, nous sommes actuellement en manoeuvre et progressons vers le nord, sans rencontrer de résistance", a souligné l'officier de la Misca, dont les éléments patrouillent aux cotés de la force française Sangaris, présente en appui. (Belga)

Nos partenaires