Centrafrique: les Nations unies devraient prévoir des sanctions mardi

27/01/14 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait adopter mardi un projet de résolution prévoyant des sanctions à l'encontre des responsables de violences en Centrafrique, où la tension reste vive entre communautés chrétienne et musulmane. "Ces sanctions visent des individus qui nuisent à la paix et à la stabilité et entravent le processus de transition politique en Centrafrique", a déclaré lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères français, Romain Nadal, lors d'un point de presse.

Centrafrique: les Nations unies devraient prévoir des sanctions mardi

"La mise en place de sanctions est complémentaire des poursuites judiciaires à l'encontre d'auteurs de violations des droits de l'Homme. Tous les auteurs d'exactions devront répondre de leurs actes. La lutte contre l'impunité est un élément fondamental de la réconciliation", a-t-il jugé, soulignant que le Conseil de sécurité se réunissait "à l'initiative de la France". Dans le centre-ville de Bangui, les populations demeuraient tendues lundi, après les tirs et tentatives de pillages concentrés la veille autour du quartier commercial de la capitale, avec ses centaines de magasins appartenant pour la plupart à des musulmans. A peine nommé samedi par la présidente Catherine Samba Panza, le nouveau Premier ministre, André Nzapayeké, a fort à faire sur le front des violences interreligieuses et de la crise humanitaire sans précédent qui touche le pays, avec des centaines de milliers de déplacés, dont 400.000 à Bangui, soit la moitié de la population de la ville. (Belga)

Nos partenaires